La sonde JJ

La sonde JJ : définition

C'est un tube creux et souple que l'on place dans l'appareil urinaire à l'intérieur du tuyau qui va du rein vers la vessie.
Il se termine par une boucle en forme de J à chaque extrémité pour empêcher que la sonde ne se déplace, d'où son nom de "sonde en double J".
La sonde JJ permet à l'urine de bien s'écouler du rein vers la vessie. Il n'est pas visible à l'extérieur de votre corps.
Cabinet du Dr Aurel MESSAS
107 avenue Victor Hugo
rez de chaussée (fond de cours)
75116 Paris
+33 6 50 38 38 38
aurelmessas@gmail.com
un drain de redon et sonde JJ

L'intervention

La sonde JJ est placée le plus souvent sous anesthésie générale ou parfois sous rachianesthésie (piqure dans le dos). On la pose par les voies urinaires avec une caméra miniaturisée. Le patient doit la garder de 7 à 15 jours.

Le rôle de la sonde JJ

On place une sonde JJ :
  • Pour éviter une colique nephretique. C'est une douleur qui survient lorsqu'un obstacle bloque la voie urinaire : l'urine stagne et met sous tension la voie urinaire, ce qui cause les douleurs.

  • Après une invervention sur l’uretère, même lorsque le calcul a été retiré, pour permettre un écoulement normal de l'urine


Pendant l'hospitalisation

Lors des premières mictions, vous pouvez ressentir une douleur dans le rein. C'est lié à une remontée de l'urine le long de la sonde à cause de la pression qui augmente dans la vessie.
Ce syndrôme diminue habituellement au bout de 2 ou 3 jours. Pour l'aider à partir, il faut uriner fréquemment (sans attendre que la vessie ne soit pleine) et sans faire d'effort de poussée.

Vous pouvez retrouver du sang dans vos urines. C'est normal après cette invervention et pendant tout la période où vous garderez la sonde JJ.
Buvez de l'eau en quantité suffisante pour que vos urines restent rosées et pour éviter la formation de caillots de sang dans la vessie.

Après la sortie

Si vous avez :
  • Des envies trop pressantes ou trop fréquente d'uriner.
    C'est lié à la présence de la sonde dans votre vessie. On vous donnera des médicaments pour lutter contre les spasmes.


  • Du sang dans les urines.
    Il est dû au frottement de la sonde JJ dans la vessie qui irrite la muqueuse. Ce saignement est normal tant qu'il n'est pas trop abondant : vos urines doivent rester rosée. Vous devez boire plus de 2 litres d'eau par jour pour éviter la formation de caillots.


  • De la fièvre.
    Ce n'est pas normal. Contactez votre médecin et réalisez une analyse d'urine dans votre laboratoire d'analyse médical. Evitez de prendre des antibiotiques avant l'analyse d'urine.


  • Des fuites d'urines.
    Dans certains cas, la sonde est mal tolérée et vous pouvez souffrir d'envie pressente d'uriner suivies de fuites involontaires de quelques gouttes d'urine. Parlez-en avec votre urologue qui vous prescrira un médicament spécifique.