Qu’est-ce que le PSA ?

Le PSA désigne les mots Anglais suivants : Prostatic Specific Antigen (en français l’Antigène spécifique de prostate). C’est une protéine que l’on peut doser dans le sang et qui provient exclusivement de la prostate. Son taux est habituellement exprimé en nanogrammes par millilitres.
Par ailleurs, on distingue deux formes de PSA dans le sang : le PSA libre et le PSA lié.
Cabinet du Dr Aurel MESSAS
107 avenue Victor Hugo
rez de chaussée (fond de cours)
75116 Paris
+33 6 50 38 38 38
aurelmessas@gmail.com
Interprétation du taux de PSA :

Le PSA est normalement inférieur à 4 ng/ml. Cependant il est difficile d’indiquer un taux limite normal pour tous les individus car le taux de PSA varie en fonction de nombreux facteurs et pas uniquement du cancer de la prostate.

Ainsi, le PSA augmente avec la taille de la prostate et avec l’âge, même en l’absence de cancer. Pour se faire une idée, il doit être inférieur à 2,5 ng /ml avant 50 ans et inférieur à 6,5 ng /ml avant 80 ans.

Pour mieux interpréter le taux de PSA, l’urologue l’intègre avec les autres données du patient : son âge , le volume de la prostate, les données du toucher rectal. En dehors de situations urgentes, il pourra étudier l'évolution du taux de PSA pendant quelques mois pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’une simple modification transitoire.

Il regardera principalement deux lignes dans la feuille de résultats :


  • le PSA total : plus la valeur est élevée plus le risque de cancer est grand,

  • Le rapport du PSA libre / le PSA total : le résultat est exprimé en pourcentage. Pour ce résultat c’est l’inverse du cas précédent, plus le pourcentage est bas, plus le risque de cancer est élevé.



Le cas de taux de PSA élevé :

Le dosage du PSA est élevé lors de n’importe quelle affection prostatique. Cela ne veut pas forcément signifier qu'il y a un cancer, il peut s'agir d’une infection ou d'une inflammation de la prostate.

Une élévation du PSA au delà de 4ng/ml doit entraîner la consultation d'un urologue.

Dans certain cas, cette augmentation peut conduire à une biopsie de prostate pour rechercher du cancer dans la prostate. Une IRM peut également être réalisée par un centre de radiologie expert en prostate, pour éviter une biopsie.

Pourquoi le PSA peut s’élever ?

Le taux de PSA peut augmenter :

  • Avec l’âge,

  • Avec la taille de la prostate. Plus la prostate est grosse (à l’échographie > 60g) plus le taux de PSA est élevé. A l’inverse, lorsque l’on a une petite prostate (30-40g), un taux de PSA élevé est plus suspect,

  • Lors d’une infection urinaire. L’infection peut augmenter le PSA de façon importante même au delà de 20 ng /ml. Il faudra réaliser une analyse bactériologique des urines dans un laboratoire d’analyse pour vérifier que cette élévation n’est pas simplement causée par une infection,

  • Après une coloscopie ou une intervention chirurgicale dans cette région. Pendant 6 à 8 semaines après une coloscopie, le PSA peut rester faussement élevé,

  • Après avoir eu une sonde vésicale lors d’une hospitalisation pour un autre problème,

  • Lors d’un cancer de la prostate.



Le taux de PSA après opération de la prostate :

Après l'opération dite « grattage de la prostate » (ou une résection partielle de la prostate), le PSA se trouvera diminué. Il est cependant inutile de doser le PSA dans les 2 mois qui suivent cette intervention car le taux ne sera pas le reflet d’un état stable.

Après l'ablation complète de la prostate (ou prostatectomie radicale) dans le cas du traitement du cancer de la prostate, le PSA doit atteindre des valeurs proches de 0. Il devient un excellent marqueur de la guérison du cancer de prostate.
On dosera ce marqueur pendant les 10 années qui suivent l'ablation complète de la prostate pour s’assurer de l’absence de récidive. La mesure du taux de PSA permettra de découvrir très tôt une reprise du cancer pour proposer des traitements complémentaires.

Faut-il dépister le cancer de la prostate :

La preuve formelle scientifique n’est pas encore apportée, cependant le dépistage est recommandé par les communautés de savants français et européens pour les hommes entre 50 et 75 ans. Il se pratique par un dosage sanguin et un toucher rectal chaque année.

La pratique urologique à beaucoup évolué durant les 10 dernières années, on a découvert que le cancer de la prostate est dans certains cas très peu agressif et nécessite une simple surveillance et non un traitement.
Les biopsies sont donc moins automatiques (car l’objectif n’est plus de trouver de minuscules tumeurs) et l'urologue se concentre plus sur le dépistage des formes agressives qui, elles, imposeraient un traitement.


    Le taux de PSA en résumé

  • Si le PSA est au delà de 20 ng / ml et qu’il n’y a pas eu d’infection urinaire ou une autre cause évidente dans le dernier mois, il faut consulter sans attendre.

  • Si le PSA est entre 10 et 20 ng / ml : ça peut être une cause bénigne mais consultez sans attendre pour écarter le risque du cancer.

  • Si le PSA est entre 4 et 10 ng /ml : c’est dans cette tranche là que l’on dépiste les maladies que l’on peut guérir. La situation n'est pas urgente et en cas de doute on proposera une IRM (réalisée dans un cabinet de radiologie approuvé par votre urologue) pour éviter les biopsies inutiles.